S…Savouré #ChallengeAZ 2017

S…comme famille SAVOURÉ parce que sans elle je n’en saurai pas autant sur mes ancêtres. Les membres de la famille SAVOURÉ ont sévi en Beauce dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle…ils étaient notaires de père en fils.

Deux lignées de notaires exercent à partir des années 1740 à Gommerville et à Richarville dans le baillage d’Étampes.

savoure cap.PNG

Carte de Cassini

La patriarche Louis SAVOURÉ, est issu d’une famille aisée de marchands bonnetiers et de laboureurs, il fut, la majeure partie de sa vie, maître d’école à Gommerville puis notaire. Les archives de son étude notariale conservées aux Archives de l’Eure-et-Loir débutent en 1746.

Capture d_écran 2017-06-21 à 23.28.53

Descendance simplifiée et non exhaustive de Louis SAVOURÉ

Se sera ensuite autour des deux fils de Louis de devenir notaire, le premier Corneille né de son premier mariage va s’installer en 1750 à Richarville,  à quelques kilomètres de la concurrence paternel. Discorde familiale ou opportunité ? Il n’y pas d’archives conservées avant l’arrivée de Corneille à Richarville, est-ce une création d’une étude ou simplement une lacune archivistique ?

A Gommerville, c’est Louis II issu du troisième mariage de Louis I qui prendra la relève de son père à la fin des années 1750.

Puis c’est autour de la 3e génération, Corneille II à Richarville et Louis Charles à Gommerville. Ce dernier, ne prendra pas la suite directe de son père car à sa mort en 1780 il n’a que 19 ans. Il n’attendra pas bien longtemps, et l’intermède de François BARRY ne durera à peine deux ans. En janvier 1782, Louis Charles SAVOURÉ prend ses fonctions de notaire. Il sera le troisième et dernier membre de la famille a exercé à Gommerville jusqu’en 1819. Il fut également maire, sans doute le prestige du notaire, membre important et influent de la communauté villageoise.

La lignée Richarvilloise s’éteindra en même que Louis en 1812, sans successeur.

L’étude de Richarville est la plus importante pour ma généalogie familiale, j’ai retrouvé du côté maternel plus d’une soixante d’actes notariés entre 1750 et 1812. Chacun des 49 articles contenait au moins un acte…un trésor généalogique…Pour compléter les actes de Corneille II ou Louis III je n’ai qu’à aller voir leur cousin Louis Charles. Les différents villages dans lesquels ont vécu se situe dans le triangle Richarville-Etampes-Gommerville et sont desservis par l’un ou l’autre, parfois par les deux selon les périodes.

En bons de notaires de campagne, ils sont itinérants, si ils ont une résidence d’attache, ils n’ont pas la charge d’une seule paroisse. C’est la raison pour laquelle, je retrouve de très nombreux actes pour les branches paternelles de mes grands parents maternels.

Ce ne sont pas les seuls, la plupart des notaires ruraux étaient et se devaient d’être itinérant. Quelques années plutôt en 1736, c’est le notaire de Oysonville, autre trésor du coin, qui est itinérant et sur les mêmes terres que ses collègues

« Je me suis Jacques Guillaume BLANCHET nottaire royal à Oyzonville Mesrobert Authon  Saint Ecobille Congerville rellevances et dépendances et autres lieux sous le principal nottaire royal de la ville et duché d’Estampes résidant audit Oyzonville ». (1)

 

Je n’ai pas pris le temps de différencier les dates d’exercice pour les notaires homonymes mais grâce aux signatures, ce ne devrait pas être très compliqué.

Capture d’écran 2017-06-21 à 23.34.11.png

« Généalogie des signatures » des membres de la famille SAVOURÉ

 

(1) AD91_2E38/1

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s