Q…Quittance

Une quittance est le pendant d’une obligation. C’est une déclaration écrite faite par un débiteur reconnaissant le paiement d’une somme due à un créditeur.

Le 2 octobre 1876 devant Me CABARET notaire à Dourdan, Louis Honoré HERON s’acquitte de sa dette contractée auprès de sa tante Marie Louise BRICHARD veuve de Michel Honoré HERON et de son cousin Michel Bienaimé HERON (1).

Pardevant Me Alexandre Julien CABARET, notaire à Dourdan (Seine & Oise), soussigné.

Ont comparu :

  1. Michel Bienaimé HERON, journalier et Made Félicie Anne TREGAULT, son épouse, qu’il autorise, demeurant ensemble à Mérobert.

            Et Made Victorine Marie Louise BRICHARD, rentière demeurant à Mérobert veuve de M. Michel Honoré HERON

            Lesquels ont, par ces présentes, reconnu avoir reçu en bonnes espèces de manière ayant cours comptés et délivrées à la vue du notaire soussigné.

            De M. Louis Honoré HERON, cultivateur, demeurant à Aubret, commune de Mérobert, ici présent.

            La somme de Deux cent quatre francs soixante centimes composée de :

            1° Deux cents francs montant du prix principal moyennant lequel assurant contrat passé devant le dit Me CABARET, le dix huit février mil huit cent soixante seize, enregistré, les comparants ont vendu à M. HERON dix ares vingt et un centiares de terre, terroir de Mérobert, champtier de la Vanoterrie.

            2° Et quatre francs soixante centimes pour intérêts du dit prix calculé jusqu’au quinze septembre.

Somme égale. De laquelle somme ainsi payée les comparants consentent au profit du payant bonne et valable quittance.

Une expédition, dudit contrat de vente a été transcrite au bureau des hypothèques de Rambouillet, le premier mars mil huit cent soixante seize, volume 1000, n°20.

Par suite de ce paiement, les comparants en se …sans réserve de tous droits de privilège et consentent la radiation entière et définitive de l’inscription, prise d’office à leur profit contre M. Louis Honoré HERON, pu… de son prix de vente au bureau des hypothèques de Rambouillet le premier mars mil huit cent soixante seize, volume 474 n°317 lors de la transcription du contrat de vente ci-devant

Consentant la décharge de M. le Conservateur audit bureau qui opérera sans réserve la radiation de la dite inscription mention des présents et consentie ou le sera.

Dont acte. Fait et passé à Dourdan, en l’étude pour MM HERON en leur demeure pour Made HERON et Made Veuve HERON

En présence de M.M. Aimable DEMAIN, imprimeur, et Louis Constantin BOUDON, demeurant tous deux à Dourdan, témoins instrumentaires requis

Et les comparants ont signé avec les témoins et le notaire après lecture faite des présentes, sauf Made veuve HERON, qui a déclaré ne le savoir et ni pouvoir le faire a cause de la maladie dont elle est atteinte.

 

(1) AD91_2E35/351

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s